Hurtigruten : Un nouveau carburant inédit !

Publié par | 20/11/2018

Partager :

Actus croisières

La compagnie norvégienne annonce qu'elle va alimenter ses navires de croisière avec… du poisson mort.

Les navires de croisière Hurtigruten seront bientôt alimentés par du poisson mort, a annoncé la compagnie norvégienne ce lundi 19 novembre 2018 dans un communiqué de presse :
« Ce que les autres voient comme un problème, nous le voyons comme une ressource et une solution. En introduisant le biogaz comme carburant pour les navires de croisière, Hurtigruten sera la première entreprise de croisière à alimenter des navires en carburant sans combustibles fossiles. »

La compagnie a annoncé qu'elle exploitera des navires à biogaz liquéfié (LBG), un gaz renouvelable produit à partir de poisson mort et d'autres déchets organiques. 
Considéré comme le carburant le plus écologique disponible, le biogaz est déjà utilisé dans le secteur des transports, en particulier notamment dans les bus. Le biogaz est différent du biocarburant produit à partir d'huile de palme ou de sol pouvant être utilisé pour la culture de plantes.

D'ici 2021, Hurtigruten prévoit d'utiliser du biogaz, de grandes batteries et du gaz naturel liquéfié (GNL) sur au moins six de ses navires de croisière.
Daniel Skjeldam, PDG de Hurtigruten, espère que d’autres compagnies de croisière suivront cette initiative en ce qui concerne l’utilisation du biogaz et son fonctionnement naturel.

La compagnie a déclaré qu'elle investissait plus de 850 millions de dollars dans la construction de la flotte de croisière la plus verte au monde. Trois navires de croisière à propulsion hybride, le MS Roald Amundsen et le MS Fridtjof Nansen, ainsi qu'un autre navire non encore nommé, seront livrés en 2019, 2020 et 2021.

Le Roald Amundsen, qui a été conçu pour des opérations durables dans des endroits aux eaux cristallines, comme l’Antarctique, sera le premier navire de croisière au monde à propulsion hybride lors de son lancement en 2019, a annoncé la société. Également en 2019, la propulsion diesel régulière de la société sur plusieurs navires sera remplacée par des batteries et des moteurs à essence, les préparant à la prochaine étape d'utilisation du biogaz liquéfié…

Partager :