Rencontre avec Paule Viallard, guide conférence en Mer Egée

Publié par | 23/01/2013

Partager :

Actus croisières

La Compagnie du Ponant vous présente une conférencière, spécialiste de la Mer Egée

Bonjour Paule, vous êtes guide-conférencière, historienne d’art, vous avez voyagé partout dans le monde… votre parcours est dense et riche. Vous pourriez nous en donner un aperçu ?

J’ai fait des études d’histoire, puis d’histoire de l’art et archéologie, puis j’ai décidé de partager ma passion de l’histoire avec des voyageurs curieux et j’ai conduit des circuits culturels pour différents tour-opérateurs.Mon intérêt s’est focalisé d’abord sur l’Inde, mais les mystères des civilisations pré-colombiennes m’attiraient aussi. J’ai également beaucoup travaillé en Asie centrale et au Proche-Orient à la source de notre civilisation occidentale. Et c’est justement là que la Compagnie du Ponant m’a demandé de faire des conférences lors de mes premières croisières il y a 7 ou 8 ans. J’ai alors délaissé en partie les routes terrestres et navigué sur tous les océans avec un bonheur chaque fois renouvelé.

Istanbul, Volos, Mont Athos, Patmos,…. vous voyagez avec les passagers de la Compagnie du Ponant en Mer Egée. Qu’est-ce-qui vous fascine tant dans cette région ?

La Mer Egée, c’est le retour aux sources. Lorsque j’étais étudiante, j’étais déjà fascinée par l’histoire des civilisations antiques et la naissance des 3 grandes religions monothéistes: nous sommes ici au cœur de ce sujet essentiel à la compréhension de notre monde actuel, de ses réussites, mais aussi de ses conflits.

Y a-t-il dans cette destination des lieux qui ont vos préférences ?

Je suis toujours éblouie par Patmos. Certes, la beauté sauvage de cette île rocheuse, et son puissant monastère dominant ses ruelles tortueuses bordées de maisons blanches, ne laissent pas indifférent. Mais les visions prophétiques de l’Apocalypse hantent toujours les fresques de ses églises.D’après la tradition chrétienne, c’est ici que Saint Jean aurait dicté à son disciple l’Apocalypse, « Révélation » en grec. Ce texte, qui puise dans des sources plus anciennes, décrit dans des récits flamboyants la lutte entre le Mal, dragon à 7 têtes couronnées, et le Bien, figure lumineuse du Christ triomphant au milieu des cavaliers blancs, métaphore des affrontements avec l’occupant romain.

Il y a la beauté des paysages, mais aussi celle des histoires. Y-a-t-il une anecdote marquante que vous pourriez nous raconter, à propos de cette région ?

Une anecdote ? J’ai peur de ne pas en avoir …. sauf une me concernant ! Lorsque j’arrive à Istanbul, au-delà des façades élégantes du palais de Topkapi et des minarets élancés de ses mosquées ottomanes, je vois surgir un extraordinaire empilement mythologique et historique : grec, romain, byzantin,… et j’invoque chaque fois Mnémosyne (la Mémoire), la mère des 9 Muses, et lui demande de ne pas m’abandonner au milieu d’une conférence ! Et jusqu’à aujourd’hui, elle m’a entendue….

Si vous deviez choisir trois mots qui résument ces destinations, quels seraient-ils ?

Je dirais : beautés naturelles, richesses artistiques, spiritualités.

 

© Le blog de la Compagnie du Ponant

Partager :

Articles similaires