NDS Voyages a été liquidé

Publié par | 26/10/2012

Partager :

Actus croisières

Le tribunal de commerce de Paris a prononcé hier la liquidation judiciaire du TO. L’APST évalue le montant du sinistre à 2,7 millions d’euros, mais espère récupérer tout ou partie de cette somme en contre-garanties.

Clap de fin pour NDS Voyages. Sans surprise, le TO, qui s’était déclaré en cessation de paiements le 1er octobre, a été placé en liquidation judiciaire hier par le Tribunal de commerce de Paris. Maître Valérie Leloup-Thomas, du cabinet Selafa MJA, a été nommée liquidateur.

L’APST va désormais pouvoir entreprendre l’examen des demandes d’indemnisation. Les clients lésés devraient être remboursés dans les trois à six mois.

Objectif : récupérer les contre-garanties

L’APST espère par ailleurs récupérer tout ou partie de ces sommes par le biais des contre-garanties. Elle a d’ailleurs fait saisir, le 23 octobre, le Princess Danae dans ce but, "le propriétaire du navire, la société Waybell Cruises, étant l’un des contre-garants", indique Raoul Nabet, le président de l’association. D’après lui, l’association de solidarité est troisième sur la liste des créanciers ayant saisi le navire, derrière deux sociétés d’approvisionnement de fuel, "donc on n’est pas trop mal". La procédure pourrait cependant prendre des années.

Malgré son montant élevé, la faillite de NDS Voyages ne sera pas forcément le sinistre le plus coûteux pour l’APST. En 2008, le redressement judiciaire de Switch, qui avait généré le plus gros décaissement de l'histoire de l’association (3,3 millions d’euros), ne lui avait finalement rien coûté après récupération des contre-garanties.

La faillite ayant entraîné la plus grosse perte nette pour l'APST reste celle de Marsans, en 2010, pour un montant de 1,9 millions d'euros.

Partager :

Articles similaires