Un nouveau paquebot France pourrait voir le jour en 2015

Publié par | 10/01/2011

Partager :

Actus croisières

Un entrepreneur privé, Didier Spade, travaille à la création du successeur du France, depuis deux ans. Un dossier complet est en cours d'étude aux chantiers navals de STX à Saint Nazaire.

Les nostalgiques vont adorer l'idée de Didier Spade. Cet entrepreneur privé, patron du Paris Yacht Marina, « premier lieu consacré au yachting de prestige à Paris », veut faire renaître le paquebot France de ses cendres en 2015. « Le temps est venu en effet d'offrir à la France un nouveau joyau des mers, un navire exceptionnel par sa modernité, sa différence, tout en en faisant le digne héritier d'une tradition de luxe et de raffinement séculaire », explique-t-il sur le site internet créé spécialement pour l'occasion.

Pari fou ou projet crédible ? Pour les chantiers navals STX de Saint-Nazaire, la deuxième option semble privilégiée. Après une première phase d'étude du dossier, à l'automne 2009, sur l'aspect extérieur, ces derniers planchent actuellement sur l'intérieur du navire. « Un partenariat a été engagé avec les Chantiers de Saint Nazaire qui détiennent un savoir-faire unique pour construire et aménager les plus prestigieux navires du monde », explique Didier Spade sur son site.

Convaincu du réalisme de son projet, ce marin d'eau douce, issu d'une famille de décorateurs de paquebots , souhaite à ce stade convaincre les investisseurs privés de mettre la main à la poche. Une souscription publique sera aussi lancée pour « permettre à chaque français qui le souhaite de détenir un bout du France ». Au total, 300 millions d'euros sont nécéssaires.

Un nouveau France novateur

De l'ancien design ne subsistent que deux superstructures. Pour le reste, la coque, plus élancée, sera économe en énergie, assure le dossier, faisant du navire un « paquebot écologique ». Entre les deux superstructures « un jardin palmeraie qui s'étend sur plus de 1500 m2, un peu comme si partir en croisière à bord du France revenait à séjourner sur une île ».

Le luxe, donc, sera toujours d'actualité. D'après le projet, ce nouveau France, long de 260 mètres ne sera réservé qu'à environ 550 passagers. « Loin de la course au gigantisme que se livrent les compagnies internationales, le nouveau France est néanmoins un grand paquebot, mais sa capacité d'accueil limitée sera un gage de confort et de bien-être », explique Didier Spade.

Ce paquebot de luxe voguera sur la Méditerranée puis vers d'autres destinations très prisées des touristes. Pour le moment, il n'est qu'un rêve en image de synthèse. Mais si la troisième phase d'étude est validée et le financement bouclé en 2012, il pourrait se transformer en réalité sur les chantiers en 2013.

Partager :

Articles similaires