Costa Croisières partenaire du JCR et leader pour la protection de l'environnement

Publié par | 06/12/2010

Partager :

Actus croisières

Costa Croisières, le plus grand groupe de tourisme italien, N°1 des croisières en Europe, travaille avec le Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne (JRC - Joint Research Centre) sur l’évolution climatique en Méditerranée.

Cette collaboration a été présentée lors du Seatrade Med 2010, accueilli cette année à Cannes.

Ainsi, depuis 2005, des stations automatiques de surveillance du JRC sont installées sur 3 des paquebots de la flotte, suivant tous le même itinéraire en Méditerranée occidentale, afin d’observer les effets de la pollution atmosphérique sur le climat de la région. Le dernier paquebot à avoir accueilli une telle station a été le Costa Pacifica, navire amiral de 114 500 tonneaux pouvant accueillir jusqu’à 3.780 vacanciers.

Les données obtenues grâce aux stations embarquées à bord des paquebots Costa sont particulièrement précieuses pour le JRC, dans la mesure où des relevés de ce genre, constants sur une longue durée en haute mer, sont rares et limités.

Lors des étés 2009 et 2010, d’autres analyses spécifiques ont été réalisées à l’aide de ballons-sondes lancés depuis le Costa Pacifica, pour mesurer les variations de la concentration d’ozone et autres paramètres à diverses hauteurs dans l’atmosphère. En effet, le profil vertical des concentrations de polluants est une composante importante lors de l’évaluation de changements climatiques. D’autres procédés de mesure portant sur l’eau de mer et sa surface ont également été expérimentés.

Le partenariat avec le JRC est une des nombreuses activités qui témoignent de l’engagement de Costa Croisières envers la protection de l’environnement.

Italian Shipping Awards :
Costa récompensé par le Lloyd’s List pour son engagement environnemental.

Lors de la seconde édition des Italian Shipping Awards, organisée par le Lloyd’s List Costa Croisières a reçu le prix de la meilleure compagnie dans la catégorie « engagement pour la protection de l’environnement ». Créées par le Lloyd’s List, le plus ancien et prestigieux quotidien londonien des affaires maritimes mondiales, les Italian Shipping Awards récompensent tous les ans les meilleurs acteurs du secteur maritime italien, avec un jury composé de 10 experts internationaux.

Lors de la remise du prix, Gianni Onorato, Directeur général de Costa Crociere S.p.A., a expliqué : “Notre engagement environnemental n’est pas seulement une priorité morale, c’est avant tout une valeur concrète que nos passagers reconnaissent et apprécient, et qui est désormais devenue un axe stratégique. Costa va au-delà des réglementations arrêtées en la matière et fait beaucoup pour être à l’avant-garde dans ce domaine. Des efforts récompensés par l’Italian Shipping Award que nous venons de recevoir.”

Costa Croisières avait déjà été reconnue meilleure compagnie de croisières lors de la première édition des Italian Shipping Awards, organisée à Naples

La protection de l’environnement : chez Costa, à bord comme à terre.

En matière d’écologie à bord, Costa Croisières doit son leadership à l’application de règles allant au-delà des lois et des règlementations en vigueur, qu’elles soient locales, nationales ou internationales. Cet engagement a été reconnu dès 2004 par le RINA, qui lui a décerné le “B.E.S.T. 4” - un système intégré de quatre certifications volontaires incluant entre autres la norme ISO 14001 - et le label Green Star, reçu pour l’ensemble de la flotte Costa et reconnu pour aller au-delà des exigences de la convention Marpol.

Les résultats remarquables obtenus par Costa Croisières dans le domaine de l’environnement en 2009 sont listés dans le Bilan social et environnemental qui confirme :
- Une réduction de 9% (par rapport à 2008) de la consommation de carburant par mille nautique parcouru et ainsi, une diminution significative d’émission de CO2.
- Consécutivement, une baisse de la production de gaz à effet de serre résultant de l’utilisation de réfrigérants (-24%) et des gaz destructeurs de la couche d’ozone (-9%).
- Une réduction des déchets solides produits par personne et par jour (environ -9% en comparaison de 2007) et des déchets spéciaux (-14% en 2008), sachant que 100% des déchets solides à bord font l’objet de tri sélectif et qu’aucun déchet spécial n’est rejeté en mer. Une attention spéciale est également accordée à leur recyclage, pour lequel Costa veille à mettre en place accords et projets dans les divers ports d’escale de ses paquebots.

Par ailleurs, la flotte Costa figure parmi les plus avancées au monde en matière de protection de l’environnement et d’économies d’énergie, aussi bien en termes de conception que de gestion. Les derniers paquebots entrés en service, le Costa Luminosa et le Costa Deliziosa, ainsi que le futur navire amiral, le Costa Favolosa, sont parmi les premiers navires au monde à être équipés du “cold ironing”, système qui leur permet de se connecter au réseau électrique terrestre et de stopper leurs générateurs pendant les escales.

L’engagement social et environnemental de Costa Croisières est également concrétisé par des partenariats d’envergure. Ainsi, depuis juillet 2005, Costa Croisières soutient le W.W.F. Italie (World Wildlife Fund) pour la protection et la sauvegarde de la mer. Depuis 2009, le partenariat est consacré à la protection de la mer Méditerranée et, à ce titre, en juillet dernier, Costa a été la seule compagnie de croisière au monde à adhérer à la phase d’expérimentation du projet Repcet, un système informatisé qui protège et étudie les cétacés.

Costa Croisières a fait du tourisme responsable une philosophie qu’elle promeut activement non seulement à bord des paquebots mais également à terre. Les excursions prévues dans le cadre de ses itinéraires sont organisées dans le plus grand respect de l’environnement.

En 2010, Costa a proposé environ 240 excursions à forte valeur écotouristique, offrant la possibilité de visiter des parcs, des oasis ainsi que des réserves naturelles, et d’effectuer des visites qui ont un impact réduit sur l’écosystème et visent à préserver l’environnement et soutenir le bien-être des populations locales, souvent dans des régions en voie de développement.

Le Palazzo Costa, nouveau siège de la compagnie situé Piazza Piccapietra à Gênes, est l’un des premiers édifices italiens à “zéro émission de CO2 sur site” : il contribue au maintien de la qualité de l'air de la ville et atteint une efficience finale, en termes de consommations, supérieure à 140 % par rapport à un bâtiment “traditionnel”.

Partager :

Articles similaires